Le géant immobilier chinois en grande difficulté Evergrande a annoncé, mercredi, être parvenu à un accord avec des porteurs d’obligations afin d’éviter de se retrouver en défaut de paiement.

Dans un communiqué adressé à la Bourse de Shenzhen (sud de la Chine), le groupe, qui croule sous une dette de quelque 260 milliards d’euros, a précisé qu’une de ses filiales, Hengda, avait négocié un plan de remboursement d’une obligation. Selon l’agence financière Bloomberg, Evergrande rembourserait ainsi 232 millions de yuans (30,5 millions d’euros) de dette dus jeudi.

Lire aussi: Evergrande porte un coup à des marchés inquiets

La crainte d’un scénario à la Lehman Brothers

Mais le géant immobilier, dont le siège se trouve à Shenzhen, est loin d’être tiré d’affaire compte tenu du montant total de sa dette.

D’autres remboursements arrivent à échéance jeudi et le groupe n’a pas précisé comment il comptait les honorer.

Sur le sujet: La Chine a les capacités pour «amortir le choc» Evergrande, selon l'OCDE

La crainte d’un scénario à la Lehman Brothers, dont la faillite avait précipité la crise financière de 2008 aux Etats-Unis, a fait plonger les places mondiales ces derniers jours. Tous les regards sont tournés vers le gouvernement chinois, qui n’a pas précisé s’il entendait voler au secours du groupe privé.