Le couperet est tombé. Mardi, la Grande-Bretagne a décidé d’exclure Huawei de ses réseaux 5G. Soupçonnée d’espionnage au profit de Pékin, la multinationale chinoise ne pourra plus vendre d’équipements aux opérateurs télécoms britanniques d’ici à la fin de l’année. Ce n’est pas tout: Londres oblige BT Mobile, Vodafone, O2 et Three de supprimer, d’ici à 2027, tout équipement 5G de Huawei déjà en fonction. Anticipant cette décision, la firme chinoise insistait lundi sur son importance pour les économies de 31 pays européens, dont la Suisse.

Lire aussi: Malgré la pression américaine, la Suisse ne bannira pas Huawei