L’arbre généalogique de Riad Salamé est au cœur des enquêtes des justices libanaise, française et suisse. Après la demande d’entraide du Ministère public de la Confédération, qui le soupçonnait d’avoir détourné avec l’aide de son frère près de 300 millions de francs au détriment de la Banque du Liban (BDL), le Parquet national financier français a suivi le mouvement et s’intéresse aux différents biens liés aux proches du gouverneur.