De toute évidence, les entreprises chinoises ne semblent pas vouloir jouer aux briseurs de sanctions occidentales contre la Russie. Le mois dernier, elles ont exporté des marchandises à hauteur de 3,8 milliards de dollars, en baisse de 7,7% par rapport à mars 2021. C’est le montant le plus bas depuis mai 2020 lorsque les échanges étaient frappés par la pandémie de Covid-19. La demande russe de produits chinois aurait aussi dégringolé en raison de la dévaluation du rouble, qui rend les produits étrangers plus chers pour les acheteurs russes.