Le mois de juin a été marqué par un tournant dans les relations commerciales entre la Suisse et la Russie, un Etat mis au ban de la communauté occidentale depuis l’invasion de l’Ukraine. Après un recul marqué des exportations helvétiques à destination de ce pays pendant les trois premiers mois de la guerre, les envois de marchandises ont repris, mais concernent essentiellement des produits considérés comme de première nécessité.