Sur fond de morosité conjoncturelle et de franc fort, le commerce extérieur de la Suisse ne cesse de décliner. Les exportations ont diminué de 4,9% en avril à 15,2 milliards de francs. Seules l’horlogerie et l’industrie chimique et pharmaceutique ont enregistré une hausse.

L’horlogerie caracole toujours en tête, mais perd nettement de sa vigueur en comparaison aux mois derniers. Le secteur réalise une hausse de 7,9%, après des progressions de 17% en mars et de 20% en février.

Derrière, la chimie-pharmacie, premier secteur exportateur, a vu ses livraisons légèrement augmenter, soit de 1,2%. L’industrie du papier et des arts graphiques essuie toujours le repli le plus sévère (-27%), a précisé jeudi l’Administration fédérale des douanes (AFD).

Dans l’ensemble, les exportations se sont contractées de 7,2% dans l’Union européenne. Elles ont également baissé en direction de l’Asie (-2%) et de l’Amérique du Nord (-0,6%).

Quant aux importations, elles ont aussi reculé, de 4,7% à 13,9 milliards de francs. Au final, le commerce extérieur boucle sur un excédent de 1,3 milliard de francs.