Entre-Temps…

Face au défi climatique, un compromis périlleux

Alors que le fossé se creuse entre des clans pétris de certitudes, le centre est le seul positionnement qui permet concrètement de bâtir un avenir. C’est aussi le plus périlleux

Il y a une citation qui n’arrive pas à sortir de ma tête: «Quand tout le monde pense de la même manière, c’est que plus personne ne pense.» Attribuée successivement à Benjamin Franklin, au général Patton et à John Kenneth Galbraith, elle semble bien définir l’état d’esprit aujourd’hui.

Que ce soit sur le changement climatique, la transition énergétique ou la plupart des grands problèmes de société actuels, le clivage ne cesse de se creuser entre des clans pétris de certitudes et désintéressés de preuves. Rester au centre ou être modéré devient de plus en plus périlleux.