Le mouvement était inéluctable. Dans la nuit de lundi à mardi, Facebook a annoncé le lancement prochain de salons de discussion audio. Le réseau social imite ainsi Clubhouse, l’application qui monte et qui base tout sur la parole. Avec cette copie très attendue, Facebook rajoute une victime potentielle à sa liste: Snapchat ou encore TikTok avaient par le passé déjà été vampirisés par le réseau social dirigé par Mark Zuckerberg. Mais attention, Facebook n’est de loin pas le seul acteur de la Silicon Valley à piller ses concurrents. Et surtout, ce n’est pas toujours une garantie de succès.

Clubhouse, rappelons-le, est l’app qui fait le plus parler d’elle depuis quelques semaines. Lancée en avril 2020, et uniquement sur iOS (iPhone), elle permet à n’importe qui de créer des salons audio et de rejoindre des conversations. Le service, créé par la start-up Alpha Exploration, basée à San Francisco, compte 10 millions d’utilisateurs et serait valorisé depuis ce dimanche 4 milliards de dollars.