Technologie

Facebook nous écoute-t-il sans arrêt?

Des rumeurs selon lesquelles le réseau social utiliserait le micro de notre smartphone pour nous espionner reviennent sans cesse. Facebook a toujours rejeté ces accusations, qui n’ont jamais pu être étayées

C’est un sentiment diffus, que de nombreux utilisateurs de Facebook ont éprouvé. La sensation d’être confronté à une étrange coïncidence. Parler avec ses amis d’une voiture, de futures vacances ou d’un séjour en thalassothérapie. Et, quelques minutes ou quelques heures plus tard, voir s’afficher sur le réseau social des publicités directement liées à l’objet de ces conversations. Facebook nous écouterait-il en permanence en activant à notre insu le micro de notre smartphone?

Sur internet, des dizaines de témoignages sont disponibles, depuis des mois voire des années, relatant ces coïncidences. Il y a quelques jours, c’est le site The Australian qui évoquait le cas d’une femme de 23 ans habitant Sydney. Quelques semaines après avoir parlé de sauna avec des amis, elle a soudain vu son fil Facebook submergé de publicités pour des saunas. Alors même qu’elle n’avait jamais effectué de recherche sur Google pour des saunas. Cet été, USA Today évoquait un cas plus troublant encore. Deux amis discutent d’un ranch au Texas que l’un d’eux veut acquérir – il s’agit d’un type de bâtiment spécial appelé barndominium. L’autre ami n’a jamais entendu ce terme. Mais aussitôt qu’il sort de sa voiture et ouvre Facebook, il voit des annonces pour des barndominiums s’afficher sur son fil d’actualité…

Démenti officiel

Au printemps, juste après le scandale lié à Cambridge Analytica, Mark Zuckerberg lui-même avait dû s’expliquer sur ces rumeurs incessantes lors de ses auditions devant le Congrès. Le sénateur Gary Peters lui avait dit: «Je les entends tout le temps, et même de la part de ma propre équipe.» Le directeur de Facebook lui avait répondu: «Vous parlez de cette théorie du complot incessante selon laquelle nous vous écoutons via votre micro et l’utilisons pour des publicités. Nous ne faisons pas cela.»

Interrogé ensuite à ce sujet par plusieurs médias américains, Facebook avait précisé: «Nous n’avons jamais utilisé votre micro pour afficher des publicités ou pour changer ce qu’il y a dans votre fil d’actualité et nous n’avons aucun plan pour le futur à ce sujet.»

Lire aussi: Facebook, un empire sous pression

Sur les téléphones, Facebook peut avoir officiellement accès au micro, notamment dans le cas où l’on souhaite enregistrer des vidéos en direct. «Si l’application est en train de s’exécuter sur l’écran et qu’elle a été autorisée en général à utiliser le microphone, elle peut l’activer sans avertir l’utilisateur», explique Philippe Oechslin, directeur de la société Objectif Sécurité à Gland. Mais cela ne veut pas dire que Facebook profite de cette permission pour écouter en permanence.

Effectuer les mises à jour

Peut-on faire totalement confiance aux réglages de son smartphone pour autoriser telle ou telle application à utiliser ou pas le micro, l’appareil photo ou encore la localisation? «Si le système d’exploitation ne contient pas de faille, on peut lui faire confiance. Il est donc important d’effectuer les mises à jour régulièrement», poursuit Philippe Oechslin. Il précise que «les acteurs qui connaissent des failles permettant d’exécuter du code arbitraire sur un smartphone peuvent l’utiliser pour réaliser des écoutes». On parle là d’acteurs de type étatique. Mais pas de Facebook.

Nombreuses options

Si le réseau social ne nous espionne pas ainsi, comment expliquer ces coïncidences? Dans un texte intitulé «Facebook n’a pas besoin de vous écouter via votre micro pour afficher des publicités effrayantes», l’association Eletronic Frontier Foundation (EFF) dressait une longue liste de ce qui permet au réseau social d’en savoir énormément sur ses utilisateurs… et même sur les internautes qui n’ont aucun lien avec Facebook.

Le réseau social, rappelait EFF, est capable de nous traquer sur internet via les boutons «like», que l’ont soit «logué» ou non, et même que l’on ait un compte Facebook ou non… Il peut également garder la trace des appels et des SMS des utilisateurs d’un smartphone Android. Il est aussi capable d’afficher de la publicité selon le lieu où l’on se trouve. Il peut lire ce que l’on écrit, même si on décide de ne pas le publier. Et cette liste est loin d’être exhaustive…

Publicité