Voici le dernier venu de la famille Facebook: Watch, une plateforme vidéo présentée mercredi dans un communiqué du réseau social. Après avoir acquis WhatsApp et Instagram, Facebook lance donc cette semaine son offensive contre YouTube, attendue depuis des mois.

L’enjeu est double pour Facebook: se positionner comme un acteur incontournable sur le marché publicitaire vidéo d’une part, et tenter de retenir sur sa plateforme les jeunes utilisateurs friands de ce format d’autre part. La direction du groupe souhaite ainsi contrer la tombée en désuétude du réseau social, maintes fois annoncée face au succès de concurrents, notamment Snapchat, auprès des très jeunes internautes.

Lire également: Facebook prend le risque de glisser des publicités dans Messenger

Plus concrètement, Watch proposera «un large choix d’émissions, allant de la télé-réalité aux sports en passant par la comédie». Des partenariats avec des créateurs de contenus ont déjà été annoncés: parmi les exemples mis en avant, on retrouve Nas, vlogueur itinérant aux deux millions de followers sur Facebook, ou encore l’auteure et coach de vie américaine Gabby Bernstein, suivie par plus de 350 000 personnes. L’objectif est, à terme, de permettre à n’importe quel créateur de contenu vidéo de distribuer ses émissions via Facebook.

L’agence Reuters avait par ailleurs fait savoir en mai dernier que Facebook avait signé des contrats avec des médias mettant en avant les courtes vidéos, notamment Vox Media, BuzzFeed, ATTN et Group Nine Media, qu’on devrait en toute logique retrouver sur Watch.

La communauté au cœur de la plateforme

«Les shows seront constitués d’épisodes (live ou enregistrés) et suivront un thème ou un arc narratif», détaille le groupe dans son communiqué. Tout a été prévu pour permettre à l’utilisateur de retrouver ses contenus favoris - et donc de passer le plus de temps possible sur cette nouvelle interface: une «watchlist» (liste des nouveautés concernant les émissions régulièrement regardées) sera mise à la disposition des internautes.

Lire aussi: Facebook à la conquête de Hollywood

Parce que la «communauté» est un élément crucial de la stratégie de Facebook, les propositions de contenus seront «personnalisées et organisées autour des préférences de vos amis», souligne le responsable du produit, Daniel Danker.

Ces contenus vidéo seront disponibles sur mobile, ordinateur et l’application TV lancée par le groupe. Les internautes européens devront toutefois s’armer d’un peu de patience avant d’y avoir accès: Watch est pour l’instant destiné à un nombre limité d’utilisateurs américains, mais devrait être accessible à tous les internautes «d’ici peu».