Facebook a annoncé lundi la création d’une équipe dédiée au «metaverse», c’est-à-dire un «méta-univers» où réel et virtuel se fondent jusqu’à se confondre. Cette vision de science-fiction est déjà présente dans des jeux vidéo.

Le metaverse incarne l’avenir du réseau social, selon son fondateur, Mark Zuckerberg. «Mon espoir, c’est que d’ici à cinq ans environ [...] les gens nous perçoivent avant tout comme une entreprise du metaverse», a-t-il déclaré dans un entretien au site spécialisé The Verge la semaine dernière.

Lire aussi: Donald Trump attaque Twitter, Facebook et Google en justice

La nouvelle ambition du géant californien dépendra de sa division de réalité virtuelle (VR) et de réalité augmentée, «Facebook Reality Labs» (FRL), responsable notamment des casques immersifs Oculus, principalement utilisés à des fins de divertissement, pour l’instant. Des personnes venant aussi bien de l’application Instagram que de Facebook Gaming et d’Oculus ont été recrutées.

«Successeur de l’internet mobile»

«Pour accomplir notre vision du metaverse, nous avons besoin de construire le tissu connectif entre [les différents, ndlr] espaces numériques - afin de passer outre les limitations physiques et de pouvoir se déplacer entre eux avec la même facilité qu’entre les pièces de sa maison», a indiqué le patron sur son profil Facebook lundi. «La qualité essentielle du metaverse sera la présence – le sentiment de vraiment être là avec les gens – et FRL construit des produits qui apportent de la présence dans différents espaces numériques depuis des années», a-t-il continué.

Le metaverse désigne un cyberespace parallèle à la réalité physique, où une communauté de personnes peuvent interagir sous forme d’avatars. Le concept a été élaboré par l’auteur Neal Stephenson dans un roman de science-fiction.

Lire également: Facebook n'arrivera jamais à assumer ses responsabilités

Certaines communautés liées à des jeux vidéo ont créé des embryons de méta-univers, comme Roblox ou Fortnite. En avril dernier, par exemple, cinq concerts virtuels du rappeur américain Travis Scott, apparu sous forme d’avatar sur Fortnite, ont été suivis par plus de 12 millions de joueurs.

Progressivement, les écrans, hologrammes, casques de VR et lunettes de réalité augmentée sont censés permettre des «déplacements» fluides d’univers virtuels en lieux physiques, comme des «téléportations», selon Mark Zuckerberg. «J’ai toujours pensé que c’était le Graal des interactions sociales», détaille-t-il dans l’interview à The Verge. Le metaverse, «c’est le successeur de l’internet mobile», affirme-t-il encore.