La situation de l’économie suisse est comparable à une casserole de lait sur le feu: elle chauffe et pourrait d’un seul coup déborder. Les statistiques publiées mardi par le Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco) confirment la nette péjoration de la conjoncture helvétique l’an dernier. Le produit intérieur brut (PIB) n’a progressé que de 0,9%, contre 2,8% en 2018, en raison des incertitudes liées au Brexit, à la guerre commerciale et au franc fort.