Les faillites d’entreprises en Suisse ont légèrement augmenté en 2021 sur un an mais leur nombre reste nettement inférieur à celles enregistrées avant la pandémie. Les crédits et aides octroyés aux sociétés pour surmonter la crise sanitaire ainsi que les mesures de chômage partiel mises en place par la Confédération et les cantons expliquent en partie cette tendance, indique mercredi le cabinet d’information économique Dun & Bradstreet.

Lire aussi: La Suisse, bien armée face à l’économie «stop and go»

Quelque 3946 firmes ont dû mettre la clé sous le paillasson, soit une hausse de 4% sur un an, relève le communiqué. L’Espace Mitteland (+18%) et la Suisse Orientale (+15%) ont enregistré les croissances de faillites les plus importantes. La Suisse du Sud-Ouest (-5%) et le Tessin (-17%) ont quant à eux observé une baisse importante.

Record de créations d’entreprises

D’un autre côté, les créations d’entreprises ont atteint un record historique l’année dernière, selon le cabinet Dun & Bradstreet. Au total 50 537 nouvelles inscriptions au registre de commerce ont été signalées, ce qui représente un bond de 8%.

Lire aussi: Cas de rigueur, le grand imbroglio

Sur le seul mois de décembre, les faillites ont progressé de 19% à 624 cas tandis que 4950 nouvelles entreprises (-2%) ont été créées.