Déjà une nouvelle version du Fairphone. Moins d’un an après le lancement du modèle 3, le fabricant néerlandais du smartphone du même nom a mis sur le marché un nouvel appareil depuis la fin de cet été. Comme son nom l’indique, le Fairphone 3+ n’est qu’une évolution par rapport au modèle 3, mais une évolution importante: le capteur photo, qui a toujours été une faiblesse de ce smartphone, a été changé. Une mise à jour bienvenue pour un appareil qui ne rivalise pas encore avec les appareils haut de gamme.

Rappelons que le Fairphone est, de très loin, le téléphone le plus éthique du marché. D’abord parce que son concepteur porte une attention toute particulière aux conditions de travail dans les usines de ses sous-traitants. Ensuite parce qu’il tente d’utiliser des minerais issus de régions où ne sévissent pas de conflits et où des enfants ne travaillent pas. Enfin, le Fairphone est réputé pour sa modularité: il est possible de changer soi-même batterie, module audio, écran et bien sûr capteur photo – un petit tournevis est toujours fourni avec l’appareil.

Capteurs de meilleure qualité

Prêté par Digitec pour ce test, le modèle 3+ demeure un téléphone massif (158 x 71,8 x 9,89 mm), lourd (188 grammes) et doté de bordures, ce qui lui donne un petit air désuet. Mais l’essentiel n’est pas là: si on achète cet appareil, c’est avant tout parce que l’on croit aux valeurs défendues par Fairphone. Mais l’on désire aussi un téléphone capable d’offrir des performances acceptables.

Ces dernières années – le premier modèle est sorti il y a sept ans –, la qualité du capteur photo a toujours été le point faible de ce mobile. Un pas de géant avait été accompli avec la version 3. Le modèle 3+ progresse sensiblement sur ce point. En termes de résolution, le nouveau capteur fabriqué par Samsung est nettement meilleur: on passe pour le capteur au dos d’une résolution de 12 à 48 millions de pixels, et à l’avant de 8 à 16 millions de pixels. Mais ce ne sont pas les millions de pixels qui font tout: le traitement de l’image par les logiciels de l’appareil a un rôle de plus en plus important à jouer.

Photos froides

Nous avons comparé les clichés pris par le Fairphone 3+ avec ceux réalisés avec un iPhone 11 Pro. Verdict: le mobile néerlandais s’en sort plutôt bien. Ses photos sont certes très froides, mais c’est une caractéristique qui peut plaire à certains. Au niveau des détails avec une luminosité moyenne, les images en offrent davantage sur le téléphone d’Apple, mais cela varie parfois pour l’arrière-fond, où le Fairphone fait parfois jeu égal. La nuit, où lorsque la luminosité est faible, l’iPhone distance plus nettement le Fairphone. Ce dernier a fait des progrès pour le «mode portrait», même si les effets de floutage de l’arrière-plan ne sont pas toujours exceptionnels. Le système ne parvient pas toujours à mettre clairement en valeur le visage au premier plan. Mais de manière générale, les performances sont bonnes.

Il y a aussi d’autres petits changements pour ce modèle 3+. D’abord, le haut-parleur est plus puissant. Ensuite, le pourcentage de plastique recyclé utilisé pour le téléphone est passé de 9 à 40% depuis le modèle 3. Le portable est désormais proposé avec la version 10 d’Android et les performances générales de l’appareil sont bonnes, tant au niveau de la réactivité que de l’autonomie de la batterie. Attention, la mémoire de base n’est que de 64 Go, mais il est possible d’ajouter une carte mémoire.

Lire aussi: En net progrès, le Fairphone 3 est une alternative intéressante

Modules proposés séparément

Côté prix, le modèle 3+ est vendu 419 euros (environ 451 francs) sur le site de Fairphone, 499 francs chez Digitec. Le modèle 3 est proposé respectivement 369 euros (398 francs) et 419 francs chez Digitec. Pour ceux qui possèdent déjà un Fairphone 3, il est possible d’acheter le nouveau capteur photo avant pour 59,95 euros et le capteur arrière pour 34,95 euros sur le site du fabricant.

Cette modularité est exemplaire et unique sur le marché. Mais il ne faut pas oublier que ce téléphone, ou tout du moins les versions précédentes, a été entaché de bugs. De nombreux utilisateurs se sont plaints de problèmes avec le micro ou de téléphones qui surchauffent. Des appareils s’éteignaient aussi plusieurs fois par jour, sans raison. Même si le service après-vente de la marque semble faire de son mieux pour aider les clients, il faut se souvenir que ce téléphone n’est pas parfait.