Chaque année à Genève, la Conférence internationale du travail réunit les représentants des gouvernements des 174 Etats membres, ainsi que les partenaires sociaux. C'est durant cette conférence annuelle que sont débattues toutes les questions liées au monde du travail et aux problèmes sociaux qu'il génère. On y adopte aussi le budget et on y élit le conseil d'administration, organe exécutif de l'OIT au sein duquel les dix pays les plus puissants industriellement sont membres de droit. C'est le conseil d'administration qui nomme le directeur général, pour cinq années, reconductibles. Ce fut le cas du prédécesseur de Juan Somavia, le Belge Michel Hansenne (lire ci-dessous), qui a assuré deux mandats. Avant lui, sept autres directeurs se sont succédé. L'organisation propose également son assistance technique dans différents secteurs tels que la formation continue, la sécurité sociale ou la sécurité au travail et encourage la création d'associations indépendantes. Elle emploie aujourd'hui 1788 fonctionnaires de 113 nationalités à Genève, son quartier général. Si l'on inclut tous les offices régionaux dans le monde, ils sont 2258 à représenter l'organisation.