Malgré les débâcles Greensill et Archegos, Credit Suisse devrait garder une assise financière suffisante. Au regard de la loi sur les établissements dits too big to fail. Mais en comparaison avec ses rivales, c’est une autre histoire.

Pour comprendre l’affaire: Credit Suisse, empêtré dans la faillite d’un hedge fund, chute de 14%