La Réserve fédérale américaine (Fed) va rehausser mardi ses taux pour la quatorzième fois consécutive. La réunion de son comité de politique monétaire (FOMC) sera la dernière présidée par M. Greenspan, dont le mandat de 18 ans arrive à terme précisément ce mardi. Elle devrait déboucher sur un nouveau relèvement du principal taux directeur de la Fed (Fed Funds) de 0,25 point de pourcentage, à 4,50%, estime la majorité des économistes. La banque centrale américaine avait en effet indiqué lors de sa dernière réunion du 13 décembre qu'au vu de la santé de l'économie américaine, de nouvelles hausses de taux «mesurées» pourraient être nécessaires. Dans les minutes de cette réunion, ainsi que dans son Livre beige sur l'état de l'économie fin 2005, elle a encore répété que l'activité restait solide, quatre mois après le passage dévastateur des cyclones sur le sud du pays. Certes, la croissance a nettement ralenti en rythme annuel au quatrième trimestre, à 1,1% contre 4,1% au troisième trimestre. Mais «les premières indications (d'activité, ndlr) pour le 1er trimestre 2006 suggèrent un rebond», expliquent dans une note les économistes de Lehman Brothers. De plus l'inflation reste menaçante, en raison notamment de la vigueur du prix du brut.