Tous les regards du monde crypto étaient tournés ce mercredi soir vers la Réserve fédérale américaine. La volonté de la banque centrale américaine de retirer des liquidités et de remonter ses taux d’intérêt, pour lutter contre l’inflation, avait en effet plombé le bitcoin depuis novembre. Ce dernier a perdu près de la moitié de sa valeur depuis son sommet proche de 69 000 dollars en novembre 2021, avant de remonter ces derniers jours. La plus célèbre des «cryptos» a vu son cours progresser de 2,5% à près de 38 900 dollars mercredi peu après 20h, suite à l’annonce que la Réserve fédérale n’allait pas arrêter ses achats d’actifs avant début mars et que ses taux remonteraient ensuite. Ce pic passager du bitcoin peut s’interpréter comme un soulagement de la communauté crypto, qui craignaient des mesures plus fortes contre l’inflation et une baisse plus forte des liquidités qui aurait pénalisé les actifs numériques.