Politique monétaire

La Fed veut prévenir un ralentissement

La banque centrale américaine s’apprête à baisser son taux directeur mercredi. Une mesure paradoxale puisque l’économie américaine se porte plutôt bien. Pour les analystes, il s’agirait d’une action préventive du fait que des nuages s’amoncellent sur l’économie mondiale

Objectivement, rien ne justifie une baisse du taux directeur américain. Et pourtant. Analystes et observateurs sont quasi unanimes à anticiper une telle mesure à l’issue de la réunion des gouverneurs, ces mardi et mercredi, de la Réserve fédérale américaine (Fed). «Nous nous attendons à une diminution de 0,25%, parie Thomas Costerg, économiste spécialiste des Etats-Unis chez Pictet Wealth Management à Genève. Mais nous espérons aussi que Jerome Powell, président de la Banque centrale américaine, nous expliquera les raisons de la baisse du taux directeur alors même qu’il l’avait augmenté il y a six mois.»

Lire aussi: Les banques centrales reprennent la main