Il y avait deux bonnes raisons de décortiquer les minutes de la Réserve fédérale américaine (Fed) publiées dans la nuit de mercredi à jeudi. Elles devaient révéler, d’abord, à quel point l’institution, qui s’était réunie il y a trois semaines et avait maintenu sa politique inchangée, s’inquiétait pour l’état de son économie. Ensuite, ce procès-verbal, espéraient les investisseurs, pourrait clarifier le nouveau cadre de sa politique monétaire consistant à s’éloigner d’une cible rigide de 2% d’inflation.

Lire aussi: La Fed publie des prévisions économiques mitigées