Le menu avait comme une saveur de réchauffé. Présenté devant la presse jeudi à Berne, le plan de l’Union syndicale suisse (USS) censé améliorer le pouvoir d’achat des ménages reprenait pour l’essentiel des propositions antérieures, dont certaines avaient même déjà échoué. Renforcer l’AVS grâce aux excédents de la Banque nationale suisse? Balayé il y a plus de dix ans déjà par le peuple. Tout comme la proposition, qui revient épisodiquement sur le plan fédéral, de lier les primes d’assurance maladie au revenu. Ou encore l’idée de doter la prévoyance professionnelle d’un mécanisme de redistribution, comme c’est le cas pour l’AVS.