Entré en vigueur en 2005, le congé maternité suisse répond à des besoins socioéconomiques et de santé publique. Un rapport de la Commission fédérale de coordination pour les questions familiales* le décrit comme un soutien individuel et sociétal, permettant de démarrer une vie de famille en préservant la santé physique et mentale des femmes. Contribuant ainsi à les maintenir actives professionnellement dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre qualifiée en Suisse.

Toutefois cette expérience quasi unique de césure avec le travail est parfois perçue comme un frein dans une carrière et certaines futures mamans la redoutent.