Alimentation

Les fermes bios sont plus rentables

Dans l’agriculture biologique suisse, la consommation, la production et les records continuent d’exploser. Une transition exprès qui est également motivée par des arguments économiques

Pluie de records sur le bio. Trois milliards de francs dépensés par les consommateurs suisses, plus de 7000 fermes converties, 15,4% de la surface agricole totale, 28% des œufs, 25% du pain et, au total, presque 10% de parts de marché en Suisse romande…

C’est également sous la pluie, la vraie, que les responsables de l’organisation Bio Suisse ont dressé ce bilan 2018 «littéralement extraordinaire» devant les journalistes mercredi, avec comme décor la ferme Iseli, à La Sarraz (VD), convertie au bio depuis 2003.