«Un plan de fusion avec PSA Peugeot Citroën aurait déjà été ébauché avec l’assistance de Mediobanca et d’un consultant en stratégie et (Sergio) Marchionne», le patron de Fiat, «serait en train d’évaluer si et quand il pourrait le présenter au conseil d’administration», affirme le quotidien italien Il Sole 24 Ore, généralement bien informé. L’hypothèse la plus probable, selon Il Sole, est une fusion des activités automobiles de Fiat avec celles de PSA.

Contacté par l’agence AFP, un porte-parole de Fiat s’est refusé à tout commentaire.

Selon le quotidien italien, le plan de fusion baptisé «Eiffel» dans les milieux financiers français, prévoit que Sergio Marchionne prenne les commandes de la nouvelle entité dont le siège serait à Paris.

Fiat, en quête d’alliances pour affronter la crise, a signé en janvier un accord préliminaire en vue de la formation d’un partenariat stratégique avec Chrysler, à travers lequel l’italien prendra 35% de l’américain en difficulté, en échange de l’accès à sa technologie mais sans rien débourser.