Horlogerie

La fièvre des Pokémon contamine l’horlogerie

La marque genevoise RJ-Romain Jerome va sortir une édition limitée en hommage à Pikachu. Elle coûtera 20’000 francs

Il y a eu Pacman, Tetris ou encore Super Mario Bros. Pokémon était dès lors presque un passage obligé. La petite griffe horlogère RJ-Romain Jerome, basée à Genève, a annoncé mardi le lancement prochain d’une montre aux couleurs de Pikachu. Pour fêter les vingt ans de la marque japonaise, RJ-Romain Jerome concocte ainsi une édition de vingt pièces qui seront disponibles dans vingt boutiques différentes. Elles seront en vente dès cet automne.

«Le récent buzz mondial autour de Pokémon a un peu accéléré la cadence», reconnaît Manuel Emch par téléphone. Mais le patron de RJ-Romain Jerome l’assure, l’idée de travailler avec Pokémon est née il y a neuf-dix mois déjà. «Nous sentions que Pokémon avait un potentiel de renaissance», assure cet ancien du Swatch Group (Jaquet Droz). Le directeur de la marque se dit «sidéré» de l’effet que provoquent les Pokémon sur ses fans.

20’000. Francs, dollars, euros ou livres sterling, qu’importe

Pas possible de chasser des petits êtres imaginaires avec cette montre comme le permet l’application mobile dont tout le monde parle aujourd’hui, Pokémon Go. Son mouvement – un Valjoux 7750 modifié soit par la société chaux-de-fonnière Concepto, soit par sa voisine La Joux-Perret – et son cadran – en émail à froid – ne permettront que de donner l’heure, les minutes et les secondes. Anniversaire oblige, les pièces coûteront 20’000. Francs, dollars, livres sterling ou euros, la devise importe peu. «Tant que l’on reste dans ces quatre devises de référence et qu’on ne me propose pas de l’acheter en roubles…», assure Manuel Emch.

Alors que la marque horlogère née en 2004 se limitait généralement à des références datant des années 70-80, avec Pokémon, RJ-Romain Jerome fait un bond dans le temps. «Nous avons remarqué que notre clientèle s’est rajeunie, c’est pour cela que nous nous sommes permis de miser sur une référence des années 1990», explique le directeur. La dernière montre produite sous licence était la Super Mario Bros, sortie en 2015. Les 85 exemplaires ont déjà tous été vendus.

La marque horlogère a écoulé «presque 1500 pièces» l’an dernier et s’adresse essentiellement à des collectionneurs. Elle fera son entrée au Salon International de Haute Horlogerie dès le mois de janvier prochain.


Lire aussi:

Publicité