Football

La FIFA s'attaque à Viagogo

A dix jours du début de la Coupe du monde en Russie, la fédération a déposé une plainte à Genève contre le site de revente de billets

La FIFA durcit le ton face à Viagogo. La fédération du football mondial sise à Zurich a annoncé mardi avoir porté plainte contre le site de revente de billets. Elle l’accuse de pratiques commerciales illicites à l’occasion de la vente de places pour la Coupe du monde 2018.

«Ces derniers mois, la FIFA a reçu de nombreuses plaintes de particuliers, d’associations de défense des consommateurs et d’autres acteurs du marché au sujet des pratiques opaques et trompeuses de Viagogo», explique la FIFA dans un communiqué.

Lire aussi: Les 23 Suisses pour la Coupe du monde en Russie

La plainte a été déposée à Genève, le site étant domicilié dans la Cité de Calvin. Contactée par Le Temps, mardi, Viagogo n'a pas répondu à notre sollicitation. Cette discrète société a néanmoins déjà été la cible de plusieurs autres procédures, notamment de la part de la Fédération romande des consommateurs (FRC), qui se montre très offensive sur ce dossier. La FIFA signale d'ailleurs que des discussions «fructueuses» ont eu lieu entre elle, l’UEFA et la FRC afin de «coordonner notre action contre ces plateformes non autorisées».

En Suisse, le marché gris est admis. Mais il est souvent remis en cause. Profitant de cet entre-deux, la plateforme de revente s’est faite l’auteure de plusieurs infractions, selon la FRC. A chaque fois, c’est sa tendance à tromper les consommateurs (par son habile référencement et sa capacité à se faire passer pour un site officiel, par son opacité sur les frais ou par sa manière de presser l’acheteur) qui est pointée du doigt. 

Spectateurs interdits d’entrée?

En janvier déjà, un tribunal de Hambourg avait prononcé une injonction préliminaire à l’encontre de Viagogo, lui interdisant de proposer des billets pour la Coupe du monde. Le site en mettait en vente, mais la justice a considéré qu'il induisait en erreur de potentiels acheteurs en leur faisant croire qu’il disposait de sésames pour la compétition, ce qui n’était pas le cas. De plus, les prix proposés étaient largement supérieurs à leur valeur faciale de départ.

La procédure lancée mardi pourrait également pénaliser des consommateurs. La FIFA prévient qu’elle se réserve le droit d’invalider tous les billets qui auraient été achetés sur Viagogo. «Des contrôles stricts seront réalisés à l’entrée des stades pendant la Coupe du Monde […]. Les détenteurs de tels billets pourraient se voir interdits d’entrée.»

Publicité