Lundi 23 mars 2020. Deux avocats lancent un pavé dans la mare via une tribune publiée dans Le Temps. 2656 francs. C’est la somme mensuelle maximale que, selon leurs calculs, les patrons de PME familiales toucheront à titre d’indemnités durant le semi-confinement décrété pour endiguer la première vague de la pandémie.

Pourtant, 72 heures plus tôt, la satisfaction était de mise dans les milieux économiques. Le Conseil fédéral avait présenté son programme d’aide aux entreprises: crédits-relais, chômage partiel et allocations pour perte de gain seront déployés pour éviter un naufrage social.