Horlogerie

La fille de Johann Schneider-Ammann devrait rejoindre le conseil d’administration de Swatch Group

Daniela Aeschlimann-Schneider, fille du conseiller fédéral, est proposée pour rejoindre le conseil d’administration du groupe biennois

L’annonce du départ de Stephen Urquhart a presque éclipsé une autre nouvelle, publiée dans un communiqué séparé: la proposition d’élection de la fille du conseiller fédéral Johann Schneider-Amman comme membre du conseil d’administration lors de la prochaine assemblée générale.

Lire aussi: Swatch Group choisit Raynald Aeschlimann pour remplacer Stephen Urquhart à la tête d’Omega

Née en 1981, Daniela Aeschlimann-Schneider est titulaire d’un bachelor en administration d’entreprise de l’Université de Lucerne. Elle est également vice-présidente d’Avesco – une société membre du groupe Amman, fournisseur de machines de chantier – et membre du conseil d’administration de Belenos Clean Power, producteur de batteries créé par Swatch Group.

Ce n’est un secret pour personne que le groupe Ammann et Swatch Group sont liés. Mais le fait que la Bernoise soit la fille d’un ancien membre du conseil d’administration – Johann Schneider-Amman y a été de 1998 à 2010 – n’a pas orienté ce choix. «Daniela Aeschlimann-Schneider vit dans une réalité industrielle suisse et internationale et sait très bien ce que c’est que d’avoir des usines en Suisse et de travailler dans un environnement familial», assure-t-on du côté de Bienne.

Son manque d’expérience n’est en outre pas considéré comme un handicap. Au contraire: «On dit toujours que l’on met des personnes d’un certain âge dans les conseils d’administration. Swatch Group choisit non seulement une femme, qui plus est jeune, qui peut apporter un regard différent au conseil».

Publicité