A l’époque, c’était un pari. Quand, dans les années 1990, Airbus a conçu l’A380, le plus grand avion commercial du monde, il misait sur une évolution de l’aviation en un réseau organisé autour d’une centaine de gros aéroports comme points de transit – des hubsPour le constructeur européen, il s’agissait aussi de faire plus grand que Boeing, qui détenait depuis plus de trente ans le record avec son 747.

Lire aussi: Emirates: la course se poursuit entre Boeing et Airbus