Le thème des concentrations horlogères est loin d'être épuisé, ainsi qu'en atteste le rachat du fabricant de boîtes de montres Nouvelle Piquerez à Bassecourt par son homologue de Courgenay R. Valentini SA. Cette absorption met un terme aux ambitions horlogères du groupe sud-coréen Samsung. Le conglomérat, qui avait racheté Nouvelle Piquerez en 1995, entendait ainsi poser le premier jalon d'une stratégie de déploiement. Le conglomérat, par sa division Samsung Watches Co Ltd., fabriquait jusque-là divers types de produits horlogers sous les marques Burett, Kappa, Dolce et Samsung.

Le rachat du boîtier Nouvelle Piquerez coïncide avec les intentions du groupe de consolider son expansion en développant à partir de la Suisse une gamme horlogère en phase avec la demande des marchés occidentaux et frappée du label Swiss Made. Samsung, doté du site industriel de Bassecourt, se lance dans l'aventure sous la marque Rollei (caméras et appareils de photographie), qui lui appartient. La tentative tournera court à la suite des actions entreprises par Rolex: la marque genevoise redoute d'être la victime commerciale dans l'ambiguïté phonétique et graphique qu'elle discerne entre les deux marques. Rollei, qui avait fait son apparition à Bâle en 1996, renonce à participer l'année suivante au Salon de l'horlogerie. Chez Samsung, on décide de changer de cap. Le groupe rachète la marque Haas & Neveu, et envisage de la réactiver. Cette tentative sera rapidement abandonnée, sous les coups de boutoir que la crise inflige à l'économie sud-coréenne. En vendant la Nouvelle Piquerez, Samsung confirme son abandon de tout développement horloger. Le rachat de la manufacture de boîtes de Bassecourt (50 personnes, capacité de 80 000 à 100 000 pièces/an pour une clientèle de marques suisses orientées vers le haut de gamme) par Valentini (40 employés, capacité évaluée à 50 000 pièces/an dans le moyen et haut de gamme pour une clientèle de marques joaillières et fashion), n'induira aucun licenciement. Si une fusion n'est pas exclue, le rachat devrait permettre de mettre en œuvre des synergies dans le domaine de l'appareil de production.