Imaginons qu’à l’été la pandémie perde de sa virulence et que nous retournions à un semblant de normalité. Il y aura de nouveau un peu d’agitation sur le marché largement pétrifié des emplois C-Level, ceux des cadres. Les agences de travail temporaire ne sont plus sollicitées en permanence pour amortir les fluctuations extrêmes du marché du travail. Dans le domaine «professional search», soit le recrutement de spécialistes jusqu’à un salaire annuel de 150 000 francs, les activités redémarrent résolument. Et sur les sites d’emploi en ligne de nouveaux records sont battus.

Combien de ces prestataires lessivés par une année de crise sanitaire auront-ils assez de ressources pour grimper dans le train de la reprise? Combien d’entre eux auront-ils adapté leurs outils et leurs offres aux besoins bouleversés des demandeurs d’emploi et des employeurs? Après tout, bon nombre de cadres dirigeants n’entendent pas abandonner de sitôt le télétravail et souhaitent, pour certains, continuer de travailler et de diriger sur un mode entièrement numérique.

Et quelle société de recrutement de cadres aura su garder à jour son portefeuille de candidates et candidats en dépit de la crise pour être en mesure, dès l’été, de recruter de nouveau avec toute la qualité voulue?

Il y a cependant de l’espoir puisque pas mal de prestataires se sont montrés étonnamment flexibles pendant la pandémie. Ils ont imaginé de nouvelles méthodes pour mettre en réseau des managers aux étages directionnels des entreprises suisses. Ils se sont montrés étonnamment robustes face à des fluctuations jusqu’ici inconnues sur le marché du travail – notamment dans la logistique au printemps de l’an dernier – et ont su travailler de manière entièrement numérisée. Nombre d’entre eux ont su exploiter les atouts de leur ancrage régional ou de leur pénétration dans des branches spécifiques et naviguer dans la houle de ces mois de crise dont on ne voit pas encore la fin.

Dans ce numéro spécial, nous proposons en collaboration avec Statista un aperçu exhaustif de la branche. Nous vous signalons quelles entreprises s’en sont particulièrement bien tirées en cette année sombre et qui jouissent ainsi de bonnes conditions pour une reprise qu’on espère proche. Peut-être cette reprise désignera-t-elle encore beaucoup plus nettement que la crise du Covid-19 quelles entreprises sont vraiment compétitives pour affronter la décennie 2020 et lesquelles ont peut-être intérêt à s’allier avec la concurrence ou, pour le moins, à créer des réseaux. Dans le domaine «professional search» en particulier, de telles évolutions seront difficilement évitables en 2021.

Les classements : 


A propos de Statista

Par le biais de Statista.com, Statista anime une plateforme de données et d’informations commerciales de premier plan et propose des statistiques, des données économiques et des enquêtes d’instituts d’études de marché ou d’opinion. Constituée de plus de 22 500 sources, la plateforme offre un accès direct à plus d’un million de statistiques sur plus de 80 000 sujets. En outre, par ses prévisions annuelles de chiffres d’affaires, de groupes sociodémographiques d’utilisateurs et d’indicateurs de marché essentiels, Statista facilite la lecture des marchés numériques globaux et des marchés clés des biens de consommation. Outre son site, l’entreprise propose son propre service de recherche et d’analyse. La Handelszeitung et Le Temps sont partenaires de ce projet.