C’est bientôt la fin de ce qui ressemble de plus en plus à une absurdité: le mot de passe. Initialement, l’idée était excellente. Il s’agissait d’associer un identifiant à un code secret que seul l’utilisateur connaissait. Mais depuis des années, les spécialistes alertent sur les terribles faiblesses de ce système: des utilisateurs qui créent des mots de passe trop faibles, qui abusent du «12345678», qui emploient les mêmes accès pour plusieurs services en ligne, qui ne protègent pas assez leurs identifiants, qui se font voler leurs sésames… La liste est longue et démontre que les faiblesses humaines, à commencer par notre paresse, ont rendu les mots de passe tout simplement dangereux.