Créer son propre ETF, emprunter et rembourser au cours d’une seule opération ou emprunter à un taux d’intérêt qui évolue en permanence pendant la durée du prêt: certaines promesses de la finance décentralisée peuvent sembler chimériques ou contre-intuitives. Résumée sous l’acronyme DeFi, cette discipline de niche, également appelée «finance Lego», représente environ 900 millions de dollars de capitaux mobilisés au niveau mondial.

Lire aussi: Finance décentralisée: «On ne peut pas échapper à la responsabilité»