La finance durable représente actuellement 1163 milliards de francs d’avoirs, selon la troisième édition de l’étude de Swiss Sustainable Finance (SSF), dévoilée lundi. Ce montant a progressé de 62% sur un an, après avoir bondi de 83% et 81% les années précédentes. La croissance de la gestion durable est le résultat d’une prise de conscience au niveau du grand public et des impulsions données par la réglementation. Même si des freins demeurent à l’adoption plus large de la finance vertueuse, notamment parce que des conseillers financiers sont encore réticents à la mettre en avant.

Lire aussi: Finance durable cherche impact désespérément