Ceux qui s’attendaient à un grand plan pour la finance durable comme celui lancé l’an dernier en Europe seront déçus. Le Conseil fédéral a répété vendredi son ambition de transformer la Suisse en centre mondial de la finance responsable, et esquissé 13 pistes de réflexion pour y parvenir. Mais sans annoncer de mesures concrètes, regrettent les milieux en faveur de la finance éthique. Le secteur financier se réjouit au contraire du non-interventionnisme fédéral.