C’était jusqu’ici le rôle d’ONG ou de conseillers aux investisseurs focalisés sur la finance durable. Désormais, les gérants d’actifs se font plus présents quand il s’agit de défendre la durabilité, qu’il s’agisse d’environnement, de social ou de gouvernance (ESG). Désormais, ils prennent aussi des mesures plus strictes pour voir les entreprises dans lesquelles ils investissent faire des progrès.

Annoncée en janvier dernier, la conversion à la finance durable de BlackRock a été un important révélateur de ce changement dans l’industrie. Que la pandémie n’a pas freinée: en avril, un groupe de huit gros gestionnaires d’actifs européens, dont DWS (700 milliards d’euros sous gestion) et BNP Paribas Asset Management (553 milliards d’euros), ont appelé les entreprises à ne pas relâcher leurs efforts pour la protection du climat malgré la crise économique.