Sur les trois premiers mois, Swisscom a vu son chiffre d’affaires net augmenter de 1,3%, à 2,95 milliards de francs. En excluant Fastweb, la croissance ressort à 1,4% par rapport à la même période de l’exercice précédent, indique mercredi l’opérateur.

Swisscom indique avoir bénéficié de la reprise conjoncturelle pour gagner de nouveaux clients en téléphonie mobile (+4,4% à 5,7 millions) et profité de l’engouement des smartphones. Dans les raccordements internet à haut débit (DSL), l’opérateur a également progressé (+ 0,7% à 1,8 million de raccordements).

Le résultat d’exploitation (EBITDA) a en revanche diminué de 7,1% à 1,06 milliard, en raison de la provision annoncée de 102 millions de francs pour Fastweb, impliquée dans une vaste affaire de fraude à la TVA et de blanchiment d’argent aux côtés de Sparkle, la filiale de Telecom Italia. Corrigé de cette provision, l’EBITDA progresse de 1,8%.

Conséquence du recul du résultat opérationnel, le bénéfice net se contracte de 22,1% à 377 millions de francs. En excluant cette provision, le bénéfice stagne.

Fastweb, qui a déjà dévoilé ses résultats trimestriels, a dégagé un chiffre d’affaires en hausse de 4% à 462,3 millions d’euros (662,2 millions de francs) pour un EBITDA de 126,7 millions (+4%) et un bénéfice net en hausse de 70% à 3,9 millions.

Pour la suite de l’année, Swisscom confirme ses prévisions financières, compte non tenu de la provision constituée pour Fastweb. L’opérateur prévoit – sans Fastweb – un chiffre d’affaires de près de 9,15 milliards de francs et un EBITDA de 3,75 milliards.