Les affaires Archegos et Greensill font les gros titres de la presse financière depuis quelques semaines. Elles sont aussi scrutées par le régulateur. La Finma a annoncé jeudi matin l’ouverture d’une enquête contre Credit Suisse suite à l’implosion du hedge funds américain Archegos qui a causé 4,4 milliards de pertes à la banque suisse. Objectif de cette procédure d’enforcement (dans son jargon): «analyser en particulier les indices de manquements dans la gestion des risques.» Pour cela, elle va nommer un chargé d’enquête auprès de la banque.

Lire aussi: Credit Suisse, empêtrée dans la faillite d’un hedge fund, chute de 14%