Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Les paiements par mobiles sont les services fintech les plus utilisés.
© ARND WIEGMANN/Reuters

Technologie

La fintech se popularise surtout dans les pays émergents

Selon une étude, les Chinois sont les principaux utilisateurs d’applications financières. L’Inde suit, tandis que les pays développés sont à la traîne

Plus de deux personnes sur trois. En Chine, l’utilisation de la fintech s’élargit toujours plus. 69% des Chinois sondés par la société de conseil EY ont utilisé au moins deux applications financières au cours des six derniers mois. Parmi les 20 pays observés par le cabinet de consultants, c’est le plus à la pointe. La Chine, en outre, n’est pas seulement une grande utilisatrice, elle est aussi une grande productrice de solutions fintech. Les acteurs chinois du secteur sont parmi les plus dynamiques.

Lire aussi: La Chine se profile comme le laboratoire mondial de la fintech

L’Inde, où une personne sur deux est un utilisateur d’applications mobiles dans ce domaine, suit. Les pays émergents figurent en tête, notamment parce que les services de transferts d’argent se sont popularisés ces dernières années. La banque traditionnelle n’étant pas aussi développée, les utilisateurs sont aussi plus à même de s’intéresser aux offres numériques. Les services fintech sont en outre «plus simples, plus pratiques, plus transparents et plus facilement personnalisables», explique le rapport. Outre les transferts d’argent, les paiements mobiles, le crédit et l’assurance figurent parmi les outils les plus utilisés en ligne.

Une personne sur trois en Suisse

Cela n’a pas encore suffi à convaincre la majorité dans les pays développés. A l’exception du Royaume-Uni où 42% des sondés se servent d’applications mobiles, un grand nombre de pays sont en dessous de la moyenne mondiale (33%, contre 15% il y a deux ans). C’est le cas de la Suisse avec 30%, de la France (27%) et de la Belgique et du Luxembourg (13%). L’étude a toutefois un biais puisqu’elle ne s’est adressée qu’à des personnes ayant un accès internet.

En Suisse, les paiements par mobile augmentent néanmoins. Selon une étude de Deloitte, publiée aussi mercredi, 23% des personnes sondées ont déjà utilisé une application telle que Twint, Apple Pay ou PayPal. Le double d’entre elles (46%) souhaitent les utiliser à l’avenir. 11% des personnes interrogées envisagent même de payer avec des cryptomonnaies, 2% l’ayant déjà fait.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)