Les fintech étaient supposées écraser les banques traditionnelles. C'est loin d'être le cas. Notre dossier spécial sur les technologies financières et l'intelligence artificielle

Un avenir incertain, voire sombre, attendait les établissements financiers selon un document émis par le Comité de Bâle sur le contrôle bancaire le 31 août 2017. Les experts des banques centrales et des autorités prudentielles, envisageant les implications des développements des fintechs pour les banques et leurs autorités de supervision, énuméraient cinq scenarii pour le secteur bancaire. La montée en puissance du rôle de la technologie et de nouveaux acteurs les maîtrisant pourraient entraîner une fragmentation des services financiers entre les fintechs et les banques, au pire leur pure et simple disparition. Cinq ans plus tard, force est de constater que le remplacement des banques par les fintechs n’a pas eu lieu. A la place, une collaboration s’est installée.