Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Céline Frey est directrice de Firstcaution depuis début 2015.
© DR

Immobilier

Firstcaution aide les locataires à «dégainer» plus vite

La société d’assurance fournit des attestations de garantie loyer, à présenter dès la visite d’un logement. C’est gratuit pour les locataires. Et stratégique pour Firstcaution

Simplifier les démarches du futur locataire. C’est avec cette idée en tête que Firstcaution a lancé son nouveau produit. La société d’assurance qui siège à Nyon est spécialisée dans les garanties de loyers et propose depuis deux semaines de fournir des attestations à remettre au bailleur.

Le principe? Grâce à un formulaire en ligne, les postulants à la location peuvent obtenir un document à présenter au moment de la visite de l’appartement qu’ils convoitent. «Une première validation de leur solvabilité, donc un avantage face aux autres locataires potentiels», fait valoir Céline Frey, directrice de Firstcaution.

Mutation numérique

«C’est un produit qui correspond totalement à l’évolution des modes de consommation, ajoute la fille de Jean-Jacques Frey, l’homme d’affaires franco-suisse qui a racheté Firstcaution en 2015. Pour s’adapter aux besoins des locataires, mais aussi et surtout des régies, notre offre doit impérativement suivre la mutation vers le numérique.»

Dans le marché de la location, la vitesse est cruciale. «Tous les locataires qui en ont fait l’expérience savent qu’une fois que l’on a trouvé le bon logement, il faut dégainer rapidement», reprend Céline Frey. D’où l’idée de fournir cette attestation de garantie loyer gratuitement et dans l’heure qui suit une requête.

Les contrôles de solvabilité ne souffrent pas de cette vitesse d’exécution, affirme la patronne de la société. Ils ne sont par ailleurs pas beaucoup plus poussés qu’au moment d’émettre la garantie loyer. «Nous travaillons à partir de bases de données, comme celle de l’office des poursuites, par exemple.»

Firstcaution compte aujourd’hui 40 000 clients privés et professionnels. Sa croissance est à deux chiffres, atteste la directrice. Le modèle d’affaires est assez simple: le locataire-client paie une prime annuelle de 5% du dépôt requis par le logeur – généralement trois loyers. Ce tarif est proche de celui pratiqué par la concurrence.

Les grands assureurs sont présents

Comment faire, dès lors, pour se différencier? Céline Frey évoque la rapidité et la facilité d’accès, tous deux très liés au niveau de numérisation des produits. Elle met aussi en avant l’indépendance de Firstcaution, alors que l’un de ses concurrents directs, Swisscaution, vient d’être racheté par La Mobilière, et que les grands assureurs helvétiques se sont tous mis à faire de la garantie loyer, ces dernières années. Firstcaution a d’ailleurs aussi été approché à plusieurs reprises, en vain.

Face à ces géants, Céline Frey n’a pas de complexes. «Notre offre, notre système informatique et notre réactivité sont à la hauteur», répond-elle. En revanche, Firstcaution n’a pas le réseau de clients de La Mobilière, d’Helvetia ou d’Axa. «Il n’est pas si facile de croiser les produits d’assurances», objecte-t-elle aussi.

Firstcaution ne le fera pas. A court terme, la société veut rester monoproduit. «Cette attestation est une première étape, prévient Céline Frey. Avec les e-dossiers et la signature électronique entre autres, nous allons nous intégrer dans des échanges entre bailleurs et locataires qui seront bientôt 100% numériques.»

Lire aussi: Déménager pour économiser, c’est de nouveau possible

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)