Des meubles à tiroirs invisibles

Ingénierie Le bureau vaudois FiveCo multiplie les projets mobiliers

Le bureau d’ingénieurs en recherche & développement FiveCo s’agrandit. La société a récemment déménagé au Mont-sur-Lausanne (VD) dans de nouveaux locaux. «Nous manquions de place à Renens et avions besoin d’un plus grand atelier», explique Antoine Lorotte, fondateur de l’entreprise, créée il y a douze ans. Désormais, 440 mètres carrés sont à disposition des dix ingénieurs de FiveCo qui définissent des concepts novateurs pour le compte d’horlogers, d’industriels ou de clients dans le secteur médical ou automobile.

Depuis sa création, la société a développé une centaine de projets, dont près d’un tiers est aujourd’hui sur le marché. «Mais nous ne verrons jamais le nom de FiveCo apparaître», précise Antoine Lorotte. Le bureau a, par exemple, conçu le présentoir horloger Raptor en collaboration avec Dietlin – Artisans Métalliers pour la manufacture Hublot. Il permet de supprimer les vitres de protection tout en garantissant le maximum de sécurité pour l’objet présenté. Grâce à des capteurs infrarouges et des petits moteurs, la montre exposée s’enfouit immédiatement dans le présentoir si un visiteur se penche trop près d’elle. «Nous en avons produit environ 200», précise Antoine Lorotte qui travaille avec des sous-traitants suisses pour la mécanique, le décolletage, l’usinage, le gainage, etc. «Nous nous occupons de la conception et de l’assemblage», note le directeur de Five­Co.

Voiture hybride

La société a aussi réalisé pour Hublot un système motorisé permettant d’animer la montre exposée. Les mouvements sont synchronisés avec l’éclairage à LED et la vidéo de la vitrine. Elle a conçu des bornes à moteur électrique, des systèmes de traitement d’image, des dispositifs d’animation de lumière ou différents robots. «Nous travaillons actuellement sur un véhicule hybride dont nous ne pouvons pas en dire plus», avance Antoine Lorotte.

La société a également lancé ses propres marques, à l’exemple d’Art of Secret. Il s’agit de meubles contenant des tiroirs secrets. Five­Co a fait fabriquer des tables de nuit en cerisier qui intègrent dans l’un de leurs pieds un tiroir secret sous la forme d’une nacelle divisée en trois compartiments éclairés. L’ouverture se fait grâce à un lecteur d’empreintes digitales également intégré dans le meuble.

«Sa mécanique, très complexe, et son électronique ont été intégrées avec un souci d’invisibilité», précise Antoine Lorotte dont la société a également conçu un bureau de direction incorporant également des cachettes. Quel est le prix du meuble? «Il correspond environ au prix d’une voiture», compare le fondateur de FiveCo qui recherche un partenaire pour promouvoir la marque et mettre en place en réseau de vente.

Parallèlement, FiveCo, qui réalise 2 millions de chiffre d’affaires, commercialise, sous la marque Mémoire du vin, un meuble destiné à gérer sa cave. Il s’agit d’un monolithe en bois de chêne massif contenant un lecteur et un écran tactile. Outre le meuble, l’utilisateur doit fixer des anneaux au goulot des bouteilles. Grâce à eux, le stock sera suivi en temps réel et la valeur du patrimoine actualisée. «Il suffit de passer l’anneau sur le côté du monolithe pour que le lecteur en lise les informations. Elles sont alors affichées sur un écran tactile, explique Antoine Lorotte. L’utilisateur peut aussi avoir accès à sa cave depuis son ordinateur ou son smartphone. Ce système permet de mieux gérer sa collection.» Coût du système: 28 500 francs.