Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé mercredi avoir approuvé un versement de 3,9 milliards d’euros pour l’Irlande, la cinquième tranche d’un prêt accordé en décembre 2010.

Le FMI a indiqué dans un communiqué que son conseil d’administration avait donné son feu vert à ce versement, portant le total des sommes mises à la disposition de Dublin à 13,1 milliards d’euros.

L’Irlande avait obtenu il y a un an un plan de sauvetage de 85 milliards d’euros sur trois ans, alimenté par le FMI à hauteur de 22,5 milliards d’euros (23 milliards au taux de change actuel). Les membres de la zone euro, le Royaume-Uni, la Suède, le Danemark et le fonds de retraite public irlandais avaient fourni le reste du montant.

Le pays avait été précipité dans une crise budgétaire lorsqu’il avait dû nationaliser ses principales banques, victimes de paris manqués dans l’immobilier et sur les marchés financiers.

Même si l’Irlande a emprunté le chemin d’une rigueur parmi les plus sévères en Europe, elle reste incapable d’emprunter sur les marchés privés de la dette.