Le Fonds monétaire international (FMI) va venir en aide au Pakistan. Il a approuvé jeudi le versement d'une aide d'urgence de 1,386 milliard de dollars pour combattre l'épidémie due au coronavirus. «Bien que l'incertitude reste élevée, l'impact économique à court terme du Covid-19 devrait être significatif, et susciter des besoins importants de financements budgétaire et extérieur», souligne un communiqué.

Le Fonds «reste en étroit contact avec les autorités pakistanaises» et quand l'impact du choc provoqué par le Covid-19 se sera atténué, il pourra reprendre les discussions dans le cadre de l'actuel mécanisme de crédit élargi (MEDC), un programme d'assistance financière en échange de réformes économiques et sociales approuvé en juillet 2019 par le FMI.

Lire aussi: Face à la seconde vague de contamination, l’Asie oscille entre restrictions et assouplissement

Un soutien rapide des donateurs indispensable 

L'aide du Fonds vient de la Facilité de crédit rapide qui permet à un pays d'accéder rapidement à de l'argent en cas d'urgence. Cet argent permet aux autorités de la puissance nucléaire de «préserver l'espace budgétaire nécessaire aux dépenses de santé essentielles, soutenir la confiance et catalyser le soutien de donateurs», a déclaré Geoffrey Okamoto, numéro deux du Fonds.

Geoffrey Okamoto insiste sur ce dernier point: les besoins d'aide extérieure supplémentaire. «Le soutien rapide des donateurs est indispensable pour combler les déficits restant dans la balance des paiements et pour faciliter l'ajustement» du pays, a-t-il dit.

A suivre: L’expansion du nouveau coronavirus dans le monde