Conjoncture

Le FMI s’inquiète de la dette des entreprises

Dans son premier discours public, Kristalina Georgieva, la nouvelle directrice du Fonds monétaire international, a tiré la sonnette d’alarme au sujet des nombreuses fractures qui freinent la croissance mondiale. Les perspectives pour 2019 et 2020 sont plus sombres que prévu, a-t-elle averti

Si l’économie mondiale continue à décélérer, comme elle le fait depuis fin 2018, des entreprises pourraient faire faillite en cascade. Parce qu’elles sont fortement endettées. Le risque de défaut porte sur un montant de 19 000 milliards de dollars. C’est l’équivalent de 40% de la dette publique de huit parmi les plus grandes économies du monde (Etats-Unis, Chine, Allemagne, France, Italie, Japon, Royaume-Uni et Espagne). La situation n’a en effet jamais été aussi alarmante depuis la dernière crise financière.

Lire également: Menaces sur la croissance mondiale