Les grandes expositions n'échappent pas aux fusions. Les Foires de Bâle (Messe Basel AG) et de Zurich (Messe Zürich AG) vont donner naissance à un holding commun, MCH Foire Suisse SA (MCH Messe Schweiz AG). La nouvelle société sera cotée en Bourse. L'opération de rapprochement était en préparation depuis avril 2000. L'objectif officiel est d'assurer aux deux foires un renforcement de leur compétitivité internationale. Mais les futurs alliés se différencient par leur taille. D'un côté la Foire de Bâle, le poids lourd, réalise un chiffre d'affaires annuel de près de 140 millions de francs. De l'autre, le zurichois a un volume d'activité de 30 millions. Au lieu d'une fusion, il s'agit plutôt d'une opération de rachat de la part du bâlois.

«Cette opération ne change rien pour Palexpo, car notre mode de fonctionnement est totalement différent. De plus, une fusion avec le géant bâlois est impossible, car il faudrait changer les statuts juridiques», précise René Lambelet, porte-parole de Palexpo. La différence fondamentale entre Genève et Bâle vient de la définition de leur métier. La Foire de Bâle organise 90% de ses expositions, alors que Palexpo loue son espace à des itinérants. Il faut aussi souligner le fait que le bâtiment genevois appartient à une fondation de droit public, ce qui rend impossible sa vente à une société privée.

Expansion prévue

Selon un communiqué des deux entités alémaniques, «la fusion doit permettre de financer plus facilement les infrastructures très coûteuses des deux expositions». Mais l'expansion du pôle bâlois ne s'arrêtera pas là. «Le holding MCH est ouvert à d'autres coopérations et fusions», a déclaré Robert Jeker, président de la Foire de Bâle. Les actionnaires de la Foire de Zurich se sont vu proposer un échange d'actions. Chaque ancienne action nominative de la société zurichoise d'une valeur de 1000 francs vaudra six actions MCH. Ce rapprochement ne sera effectif que si deux tiers des actionnaires de la Foire de Zurich acceptent l'échange. La première cotation à la Bourse suisse est prévue pour le 27 juin. La majorité des actions sera détenue par le public et les titres de la Foire de Zurich cesseront d'être cotés ce même jour. La fusion a été acceptée par les gouvernements des cantons de Bâle-Ville, Bâle-Campagne et Zurich ainsi que par les autorités de la Ville de Zurich.