Quand Ugur Sahin regarde l’année écoulée, le patron et fondateur du laboratoire pharmaceutique allemand BioNTech ne met pas en avant le succès retentissant de sa propre entreprise, qui a réussi à créer et commercialiser le premier vaccin contre le Covid-19. Ce scientifique allemand d’origine turque met surtout en avant le fait que «plusieurs vaccins dans le monde» aient vu le jour «en moins d’un an» et que «scientifiques et politiques aient aussi bien collaboré» face à la pandémie mondiale. «C’est extraordinaire», constate ce médecin de formation qui a accordé ce mercredi un entretien en visioconférence à la presse étrangère basée en Allemagne.