Les premiers investissements pourront démarrer le mois prochain. «Ouf», souffle-t-on dans le milieu des start-up. Car de l’avis plusieurs observateurs, la levée de capitaux a été plus difficile que prévu pour le Swiss Entrepreneurs Fund. Issu de la Swiss Entrepreneurs Foundation, créée conjointement par La Mobilière, UBS et Credit Suisse, il a été lancé il y a deux ans en grande pompe par l’ancien ministre de l’Economie, Johann Schneider-Ammann. Le projet prévoyait initialement de réunir pas moins d’un demi-milliard de francs, qui devait être investi dès l’an passé dans de jeunes entreprises et PME innovantes se trouvant au stade crucial de leur croissance. C’est avec un an de retard et 190 millions de francs que le fonds démarre une première phase d’investissements.