C’est une petite plaisanterie qui tourne dans le milieu des ressources humaines: «Que se passe-t-il si on forme le collaborateur et qu’il part?» demande un employeur. Les ressources humaines lui rétorquent: «Et si on ne le forme pas, et qu’il reste?»