En Suisse, «en 2002, l'éducation est passée devant le social: elle est de­venue le premier poste d'allocation des ressources des collectivités publiques, si l'on additionne les trois niveaux, communal, cantonal et fédéral. Dans ces budgets, un franc sur cinq est consacré à l'éducation», explique Jean-Marc Huguenin. Pourtant, constate l'économiste, malgré l'ampleur des montants investis, aucune formation n'était spécifiquement consacrée à la gestion du système de la formation.

L'Idheap, en collaboration avec HEC Lausanne, a voulu combler cette lacune. Deux formations post-grade ont été mises sur pied en «management des systèmes éducatifs». Le domaine couvert est vaste: il comprend tous les degrés d'enseignement, du préscolaire aux hautes écoles; il touche des problèmes qui surgissent dans la gestion des établissements scolaires, d'autres qui se posent lors de la conception des politiques publiques. L'ambition de ces séminaires: donner aux cadres de l'Instruction publique, des hautes écoles ou aux directeurs d'établissement, de nouvelles compétences, de nouvelles méthodes d'analyse pour faire face à la pression financière, à la concurrence accrue ainsi qu'aux réformes dans le domaine de l'éducation.

L'offre de l'Idheap s'appuie sur ce constat supplémentaire: de nombreux professionnels de l'éducation ont plutôt des cursus pédagogiques, littéraires ou autres, mais sont peu formés en gestion.

Les séminaires sont conçus en deux parties qui se tiennent, mais peuvent être suivies indépendamment. Le premier volet consacré au «management stratégique», a démarré l'année passée. Sa troisième édition aura lieu en automne 2005. Son objectif: «en substance, il s'agit, dans un environnement complexe, de savoir où l'on veut aller et comment on veut y parvenir», ré­sume Jean-Marc Huguenin, qui est le codirecteur des programmes. La méthodologie enseignée peut être appliquée à tous les échelons, par une université qui doit mieux se profiler; par une haute école qui s'est fixé pour objectif d'être dans les dix meilleures au niveau européen; par un gymnase qui aimerait offrir de nouvelles filières bilingues, etc.

Le second module qui va démarrer en mars* est la suite logique puisqu'il est consacré au «management opérationnel». Il s'attachera donc à montrer aux participants comment mettre en place la stratégie définie, avec quels outils. Ainsi, on parlera beaucoup de la construction d'un «cockpit de pilotage» et de tableaux de bord adaptés à l'éducation. De nombreux indicateurs seront mis à jour (en matière de productivité, d'efficacité, de qualité, par exemple). La gestion des finances, de l'offre (quelles formations offrir pour quel public?) ou en­core l'analyse du fonctionnement des organisations figurent au menu.

Plus d'informations sous http://www.idheap.ch et auprès de Nils Soguel, directeur du programme, tél. 021?694 06 55 et nsoguel@idheap.unil.ch. La formation dure six jours entre le 10?mars et le 29?avril 2005; délai d'inscription: 1er?mars. Prix: 2400 francs.